"Creative Flow" photo Ian Hayhurst / Licence CC via Flickr

5 raisons de reprendre le stylo-plume

Chaque matin en buvant mon café, j’écris quelques lignes à la main au stylo-plume sur un cahier. Parfois trois lignes, parfois trois pages. Une sorte de journal intime. J’écris tout ce qui me vient à l’esprit, sans réfléchir, sans juger, sans objectif et sans autocensure.

Ce que j’écris ne sera lu par personne, pas même par moi.

D’ailleurs, je suis souvent étonné de ce que j’écris, j’ignore d’où viennent ces mots, ces idées que je  ne cherche pas à comprendre ni à analyser. C’est une façon d’aérer son esprit, une parenthèse qui ne ressemble à aucun autre moment de la journée. Bref, c’est devenu une habitude, un bonheur, une addiction.

En quelques semaines de pratique, j’ai découvert qu’écrire à la main a une influence positive lorsque je reprends le clavier de mon ordinateur, comme d’avoir marché sur la plage. Alors, voici cinq raisons pour lesquelles vous devriez reprendre votre stylo-plume.

1/ pour le plaisir

Trouvez le stylo-plume qui vous convient (le prix est secondaire). Par exemple, je préfère une plume large. Choisissez la couleur de l’encre qui vous plaît. Trouvez un cahier, un grand cahier dans un beau papier qui vous procure un plaisir en le touchant. Et écrivez, écrivez, écrivez. Trouvez la bonne position, le dos droit c’est mieux, le cahier en oblique sur la table. Ecoutez le bruit de la plume sur le papier, observez le dessin des lettres tracées par l’encre. Pourquoi vous priver de ce bonheur gratuit, sans sucre, non-polluant, renouvelable ?

2/ pour surmonter le blocage de l’écran vide

Vous avez démarré votre traitement de texte, créé un nouveau document et rien ne vient. La page affichée sur l’écran demeure désespérément blanche. Votre démon intérieur vous murmure de consulter Facebook, ou de regarder des vidéos de chatons ou la météo de Bora-Bora (aujourd’hui : 28 degrés mais avec de fortes averses). Résistez, prenez votre stylo-plume et griffonnez sur papier quelques idées, un plan, une feuille de route une feuille de papier, . Si vraiment vous êtes totalement bloqué, recopiez un paragraphe (ou deux) d’un article ou d’un bouquin, la machine va repartir. Et vous pourrez reprendre le clavier…

3/ pour être inoubliable

Des dizaines, voire des centaines de mails, de SMS, de messages sur Messenger, Whatsapp et bien d’autres déferlent chaque jour vers chacun d’entre nous. Et si vous écriviez une lettre manuscrite? Sur des feuilles de (beau) papier, avec un stylo-plume, dans une enveloppe avec un timbre et l’adresse écrite aussi à la main. Vous serez inoubliable ! L’ami(e), le parent, le mentor qui recevra votre courrier s’en souviendra longtemps. Il gardera cette lettre comme une marque d’attention, comme un cadeau précieux. Alors, une lettre par mois?

4/ cultiver un nouveau talent de calligraphe

Si vous prenez du plaisir à écrire à la main, avancez plus loin dans cette direction en améliorant votre écriture. Essayez les techniques de calligraphie: procurez-vous des plumes ou calames, des encres, et surtout un manuel (par exemple ici). Et retrovuez un plaisir ancien, le plaisir artisanal de la main. Comme des vacances pour votre esprit submergé par les sollicitations numériques.

5/ adopter un rituel quotidien

Tenez votre journal intime, quotidien et manuscrit (voir intro de ce post) sans aucun objectif utilitaire. Et observez jour après jour ce qui ce passe en vous. Peut-être une meilleure version de vous-même, sans effort ni contraintes.

Vous écrivez à la main? Racontez-moi et partagez votre expérience, vos conseils. Rendez vous sur la page Facebook d’Ecrire comme un Pro.  

Photo : “Creative Flow” par Ian Hayhurst / Licence CC via Flickr